D’informaticien, Alexandre devient tourneur

Alexandre Sabot a fait très fort ! D’informaticien depuis 23 ans au sein du groupe Yves-Rocher à La Gacilly, il est devenu tourneur, ou organisateur de tournée de concerts. « J’ai eu envie d’autre chose, explique-t-il. Je ne m’y retrouvais plus dans l’entreprise. »

Alexandre Sabot
Alexandre Sabot. Crédit photo : Cactus Pays de Redon

Guitariste (et organisateur d’un festival de guitare), c’est son « amour de la musique » qui a poussé Alexandre à franchir le cap.

Première mission : imaginer et organiser une programmation propre au P’tit théâtre Notre-Dame à Redon, devenu un haut-lieu de la culture avec des événements mis en œuvre par des acteurs locaux comme les festivals « Nous Voix Là » en mai dernier ; « Le printemps des Puppets », dont la 2ème édition a eu lieu en juin dernier ; « L’Abrazo de la Vilaine », festival de tango et folklore argentin (dernière édition en septembre) ou encore « Les Musicales de Redon » ou « Les alentours » du collectif A la Zim cet été…

Depuis septembre, Alexandre propose donc une date par mois au P’tit théâtre, le 1er vendredi du mois. « La volonté du collectif qui anime le lieu est de proposer aux habitants un rendez-vous récurrent », précise Alexandre. Charge à lui de concocter une programmation variée. Après un conte musical en octobre et un concert d’un duo folk/bluegrass début novembre, ce sera, le 2 décembre, au tour de Pierre-Josquin Goisbault, auteur-compositeur-breton, de venir présenter « ses nouvelles chansons pétries de sonorités nord-américaines, irlandaises et françaises ».

Une aventure professionnelle

A côté de cette programmation, Alexandre a constitué en très peu de temps un catalogue d’une quinzaine d’artistes « coups de coeur », comme il les qualifie lui-même, qu’il cherche à faire tourner donc. C’est le principe de son nouveau métier. Une aventure qui a débuté après avoir participé au financement participatif d’un album. « J’ai demandé aux deux artistes s’ils tournaient… Ils m’ont répondu : pas tant que ça ! Alors, un matin, je me suis dit : je vais les faire tourner ! »

Certains de « ses » artistes sont déjà passés à Redon, comme la chanteuse américaine Demi Evans, à l’abbatiale Saint-Sauveur, ou Roxane Arnal, qui a inauguré la saison au P’tit théâtre début septembre. Des femmes qui occupent la majorité de son catalogue : « c’est indépendant de ma volonté, mais je leur trouve souvent plus d’émotion et de sensibilité. Important pour moi : c’est dans les 10 premières secondes que ça se passe… »

Pour aller + loin : https://arvormusic.com/

Cet article vous a plu ? Partagez-le ! 

A retrouver dans le numéro de novembre-décembre 2022

Cactus 488

Partagez cet article :