Céline et Enora : propager un “créa-virus” qui réchauffe les cœurs !

Un jeu ou une peinture réalisée avec vos enfants, une belle photo, une chanson inventée, une organisation de votre potager, une musique qui fait du bien ou donne envie de danser, une recette de cuisine, un bouquet de fleurs sauvages, un bricolage astucieux, une idée de récup’, un patron de couture… Toutes les envies de partager pour amener un peu de couleur et de légèreté sont les bienvenues !

L’initiative peut paraître incongrue dans cette période d’inquiétude, d’incertitude, et -malheureusement- de souffrance pour ceux et celles d’entre nous qui sont touchés par le virus du Convid-19, frappés par le décès d’un proche ou d’un parent, ou confrontés au quotidien à la crise du fait de leur métier…

Mais, Céline Esnaud, psychothérapeute à Redon, et Enora Ménoret, animatrice en arts plastiques (avec son Atelier Vagabond à Redon) et artiste plasticienne, ont eu l’idée de s’allier pour encourager tous ceux qui le souhaitent à prendre soin de soi et à réaliser ce que nous ne faisons pas habituellement. Explications :

La situation inédite que nous vivons nous confronte à la perte de nos repères habituels. Elle nous oblige à quitter la maîtrise des événements, à être dans de l’incertitude, à ne pas savoir…“, explique Céline.

Dessiner une fleur…

Comme nous n’avons pas le choix, nous pouvons utiliser ce temps positivement.”

“Ce temps peut être un temps introspectif : réfléchir, faire le point sur où nous en sommes, sur ce que nous voulons faire différemment.

“Ce temps peut être aussi créatif. Que pourrions-nous faire que nous ne faisons pas ou plus, et que nous rêvons de faire ?

“Ces événements nous demandent de mobiliser d’autres ressources. Peut-être vous êtes surpris de faire des choses qu’en dehors de ce contexte hors du commun, vous ne pensiez pas être capables de faire. Nous pouvons nous entraîner à « muscler » cette partie ressource de nous, parfois atrophiée mais qui ne demande qu’à se développer. Plus nous allons apprendre à renforcer ce « muscle », plus nous pourrons affronter les stress de la vie quotidienne ou ceux inhérents aux périodes de crise.”

Découper un coeur dans un carton, le décorer -avec de la peinture et des petits collages- et écrire chacun son prénom…

Créer c’est quoi ?

Céline : “Créer, c’est donner forme à la matière, faire avec ses mains et ce n’est pas réservé aux artistes. Il suffit de regarder les enfants qui ont souvent une créativité débordante ! Chacun possède cette capacité à créer mais, en grandissant, on la met souvent de coté en ne prenant plus ce temps pour soi.”

Grâce au processus de création, il est possible d’extérioriser l’expérience traumatique et de la mettre ainsi à distance, conditions indispensables pour ensuite l’historiser et la fixer comme un souvenir.”

Céline et Enora ont imaginé un moyen de partager ces expériences créatrices personnelles : une page Facebook. “Ce projet, c’est est aussi la possibilité de s’inscrire dans un lien intra et intersubjectif, de se socialiser, par la plateforme où il sera possible de déposer sa création.”

Quoi par exemple ?

  • écrire une lettre, un slogan, une poésie
  • faire une nouvelle recette de cuisine
  • faire un potager, faire germer des graines
  • prendre des photos
  • tricoter, coudre crocheter
  • bricoler, fabriquer un objet, réparer
  • danser, chanter, jouer
  • dessiner, peindre
  • faire un bouquet de fleurs sauvages
  • se mettre à faire de la musique.

CLIQUER SUR L’IMAGE CI-DESSOUS POUR ACCEDER A LA PAGE FACEBOOK CREA-VIRUS

Lien vers le site de l’Atelier Vagabond animé par Enora : https://enorameno.wixsite.com/atelier-vagabond