Jessica anime un groupe Facebook pour parents

Professeur des écoles installée à Peillac et animatrice d’une toute jeune association de soutien à la parentalité (Les mots pour grandir), Jessica a créé le groupe Facebook “Confinement : parents – enfants / enfants en liberté”. Ouvert à tous, il permet aux parents de discuter, de s’entraider et d’échanger des idées d’activités.

Suite à l’annonce du confinement, j’ai créé un groupe Facebook lundi soir, pour que les parents ne se sentent pas seuls“, explique Jessica.

Sur ce groupe, accessible à tous, pas de longs discours, mais des idées simples que les membres partagent. Même attentionné et imaginatif, on ne peut pas penser à tout 😉 Surtout quand la situation perdure, ce qui semble le cas malheureusement.

Certains partagent des liens bien utiles, dénichés sur Internet :

D’autres publient les photos à l’appui du partage de l’expérience du jour. Comme ici des activités extérieures (créer un parcours avec des obstacles à franchir) :

D’autres membres encore proposent des activités faites par eux-mêmes… comme cette série de séances de respiration/relaxation :

Les autres séquences sur ce lien : ICI

Le lien pour rejoindre le groupe : ICI

(Chaque demande est soumise aux modératrices)

Jessica, maman de deux enfants de 3 et 5 ans, nous fait part de son vécu.

Pour le moment les enfants jouent en liberté dans le jardin, nous avons un grand terrain avec beaucoup d’espace. Ils ont fabriqué un tipi, se sont déguisés en indien. Ce midi, mon fils a proposé de pique-niquer dehors. Il faisait un peu frais mais c’était rigolo.

A la maison, ça se passe bien avec mes enfants. Ma fille voulait aller à la piscine et aller voir sa mamie. Mon fils semble avoir compris qu’on devait rester à la maison et ne pas sortir. Au niveau scolaire, mon fils est en grande section. Vu que je suis instit, ça ne me pose pas de soucis. Pour le moment, je ne lui impose rien. Il a un petit fichier d’activités avec quelques jeux, écriture, il écrit des chiffres, des lettres sur son ardoise. Il est beaucoup dehors, il a fabriqué une cabane pour son hérisson. Ils font du vélo, ils courent dans le jardin, font des dessins, on lit des histoires, on fait des gâteaux. C’est comme si c’était mercredi tous les jours !

Pour l’instant le confinement se passe bien, il a fait beau. Mais ça risque de se compliquer si la situation se détériore encore et s’il pleut. A la campagne, on a de la chance mais pour les familles en appartement en ville, c’est moins amusant. Pensons aussi aux parents qui travaillent ou télétravaillent avec parfois plusieurs enfants à la maison. Si la situation perdure, nous aurons sans doute tous besoin d’un peu de soutien.”

En plus de son travail de professeur des écoles, Jessica a créé une association le mois dernier, qui s’appelle : les mots pour grandir.

J’anime des ateliers autour de la communication parents -enfants selon l’approche Faber et Mazlish. J’avais prévu d’animer un atelier autour des relations dans la fratrie : “frères et sœurs sans rivalités” à partir du 1er avril. C’est reporté évidemment. Sinon, j’anime des temps “entre parents” à Peillac au sein du centre social La Fédé.”

vulputate, id, et, at quis sem, ipsum elit. sed mi,