Des jeunes en mode « action » !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Axelle-Anne Augereau et Clémence Le Penher, deux jeunes de Redon et Plessé, ne sont pas avares d’idées ! Elles ne se connaissent pas mais ont pour point commun d’avoir participé au Parlement des Jeunes 2023, une initiative nationale favorisant l’expression de la jeunesse. Elles partagent leurs parcours et leurs envies.

Clémence (à gauche) et Axelle-Anne à Paris le 14 décembre dernier

Axelle-Anne et Clémence vivent toutes les deux dans le pays de Redon, mais leur première rencontre, c’était le 14 décembre dernier à Paris ! Ce jour-là, elles sont devant le Conseil Économique Social et Environnemental où se clôture l’édition 2023 du Parlement des jeunes. Toutes les deux ont fait partie des 170 jeunes mobilisés par cette initiative sur tout le pays. 3 sessions, qui ont eu lieu en octobre et novembre, ont permis à ces 170 « ambassadeurs » de partager leur témoignage de vie.

« Hello Clémence ! Tu nous entends, tu nous vois ? » Clémence est et vit à Plessé, mais actuellement, elle est en famille à Valence en Espagne. L’échange se fait via l’ordinateur en visio-conférence.

Cactus : « Alors, Clémence, tu veux te présenter ? »

Clémence : « J’ai 16 ans. Actuellement, je cherche à développer une application pour smartphone qui aiderait chaque personne à voyager en rendant les lieux à visiter plus accessibles ! On trouverait par exemple des informations sur les activités à faire, la localisation des WC, des hôtels, etc, pas en proposant un simple répertoire mais en permettant de réserver. »

Cactus : « Comment trouves-tu le temps de mener ce projet ? »

Clémence : « J’expérimente ce qu’on appelle une année de césure, au cours de laquelle je peux m’investir dans des actions qui me tiennent à coeur. Cette application, pour moi, c’est une manière de faire en sorte que tout le monde se sente bien… Quand on a été harcelée, comme je l’ai été en primaire et au collège, et qu’on n’a pas d’amis dans sa classe, c’est difficile et on a sans doute envie de participer à des actions qui peuvent aider à contrer ça et à permettre à tout le monde de se sentir bien dans la vie ! »

"Ça m'a complétement remis en mouvement"

Pour Axelle-Anne aussi, ses activités d’aujourd’hui font écho à des sujets qui la préoccupent. En 2020, lycéenne étudiant à distance par l’intermédiaire du CNED (service d’enseignement à distance de l’Education nationale), elle est, de ses propres mots, sortie d’une situation d’isolement social. « Un jour, mon père me montre un document qui présentait le tiers-lieu « Le Parallèle » à Redon et invitait à participer à des activités artistiques. J’y suis allée et ce lieu m’a complétement remis en mouvement ! »
Axelle-Anne enchaîne alors et effectue un service civique au sein du Parallèle (espace culturel administré par des jeunes entre 16 et 30 ans, situé 7 rue Saint-Conwoion).

Axelle-Anne Augereau

Une action qui l’a marquée ? « J’ai participé avec d’autres à l’organisation du festival « Le crépuscule sonore » sur le site du Transfo à Saint-Nicolas-de-Redon en juillet 2022. C’était le pied de pouvoir réunir plein de gens (on a fait 200 entrées !) autour de ce moment festif. J’ai vu des personnes âgées danser sur de la techno ! La musique les fait venir là sans a priori… »
Axelle-Anne poursuit en même temps ses études et décroche une Licence 3 en AES (Administration économique et sociale), à distance. « Un peu dur mais je l’ai fait ! » Et elle participe à des échanges avec d’autres tiers-lieux européens qui l’amènent à réfléchir au thème de l’implication des jeunes. « En fait, c’était déjà mon quotidien : les jeunes ont vraiment besoin d’espaces pour pouvoir s’engager dans des projets. Les jeunes aimeraient être plus pris en compte, au-delà d’être juste écoutés… »
C’est pour cette raison qu’Axelle-Anne s’est impliquée dans le Parlement des jeunes et qu’elle suit cette année un « Master en management de la transition écologique et solidaire » au sein de l’association Osons Ici et Maintenant présente notamment dans le pays de Redon.

Clémence Le Penher

On est remplis d'idées

Pour Axelle-Anne et Clémence, le Parlement des jeunes et l’opportunité qui leur a été ainsi offerte d’exprimer leurs idées n’est qu’une étape. Beaucoup de jeunes ont envie de combattre l’éco-anxiété, la colère ou l’indignation en se mettant en action !  « On est remplis d’envies, d’idées, d’inspiration et d’innovation pour pouvoir faire bouger les lignes dans le bon sens ! », conclue la première. Quant à Clémence, elle souhaite développer avec d’autres jeunes un festival de la nature au niveau national (qui existe actuellement à Annecy). « C’est une action concrète que je souhaite porter dans le pays de Redon pour reconnecter les jeunes à la nature. »

Pour aller + loin :

Parlement des  jeunes : www.leparlementdesjeunes.com

Cet article vous a plu ? Partagez-le ! 

A retrouver dans le numéro de janvier février 2024

Partagez cet article :

Publicité