Office de tourisme : une saison qui démarre bien

Après deux saisons touristiques très particulières en raison de la crise sanitaire, l’Office de tourisme du Pays de Redon entame une année qui s’annonce bien. Avec notamment les cyclotouristes qui représentent la grande tendance de ces dernières années. Explications.

Une partie de l'équipe de l'Office de tourisme du Pays de Redon, renforcée par trois contrats saisonniers (Jeanne, Sonia et Léa). Photo : Cactus

Les vastes locaux de l’Office de tourisme, situés en plein coeur de Redon, avaient été réaménagés il y a trois ans. Mais, il faut dire que depuis 2020, ils n’avaient pas pu servir à plein régime. Covid oblige. Cette année, la situation change et on sent dans les propos de la directrice, Véronique Gonzalez, un certain optimisme :

« Nous enregistrons déjà des informations qui nous font être positifs ! Par exemple, dès le mois de mars, nous avons vu des cyclotouristes. Ce qui est prometteur puisque c’est une grande tendance touristique un peu partout et particulièrement dans le pays de Redon qui dispose de grands atouts dans ce domaine. »
Véronique Gonzalez

Avec la location de vélos (à assistance électrique ou classique) proposée de la mi-juin jusqu’à la mi-septembre aux portes de l’office de tourisme et un service de conciergerie mis en place en partenariat avec la mairie de Redon, qui permet durant tout l’été de déposer son vélo en lieu sûr le temps de visiter la ville (moyennant 2 Euros, quelque soit la durée), l’établissement qui dépend de Redon agglomération tend à développer encore cette situation.

Des vélos enfants et adultes, avec ou sans assistance électrique, sont à louer par l'office de tourisme. Photo : Cactus

Des offres mêlant, sur le site de l’île aux Pies (côté Saint-Vincent-sur-Oust) vélo + canoë, vélo + parcours aventure ou encore vélo + parcours aventure + canoë, participent de cette volonté. Et pour beaucoup de cyclotouristes qui cherchent des balades à faire à la demi-journée, à la journée, voire à l’heure, « il existe plusieurs destinations facilement accessibles : l’île aux Pies, le Pont du Grand pas (en direction de Sainte-Marie), le port de Rieux, le Bellion (avec le belvédère sur le site de la Carrière) », précise la directrice.

Publicité

Beaucoup moins d'étrangers

Autre motif d’optimisme : le retour des Anglais ! « Nous constatons leur retour. Ils étaient devenus complètement absents depuis 2020 avec le Brexit et les modalités de tests Covid. C’est à confirmer mais c’est une évolution satisfaisante. »

En l’absence des Britanniques, ce sont, dans l’ordre d’importance, les Belges, les Allemands et les Espagnols qui sont venus découvrir le pays de Redon… Mais l’ensemble des étrangers ne représentaient plus que 3 % quand, en 2019 et avant, ils représentaient 10 % des vacanciers.

Des activités réservables en ligne

Plusieurs nouveautés sont à mettre au profit de l’équipe de l’office. D’abord le système de réservation en ligne. Il permet désormais de réserver des activités en fonction des disponibilités en temps réel. Une grande avancée pour les vacanciers et les habitants, et pour l’office et 14 de ses partenaires qui ont déjà intégré ce nouveau système.

Véronique Gonzalez, directrice de l'office de tourisme (à gauche) et Isabelle Barathon-Bazelle, présidente de l'office de tousirme. Photo : Cactus

« Ce système est une belle avancée », souligne Isabelle Barathon-Bazelle, maire de Guémené-Penfao et présidente de l’Office de tourisme. Plus simple et efficace, il permet aux personnes de payer en ligne. Un service essentiel car, selon la directrice, « le public a pris cette habitude de réserver en ligne depuis le Covid ».

L’office peut aussi répondre directement à un touriste en visualisant le calendrier des réservations. Pour les partenaires qui n’avaient pas encore de système de réservation, c’est aussi un gain important : moins de temps passé au téléphone à gérer les demandes.

Nouveau document édité par l'office : il recense les activités payantes qui peuvent être désormais réservées en ligne.

Toutes ces activités sont recensées dans le document « Par ici les sorties ! » qui vient de sortir en version papier. Autres nouveautés : des déclinaisons de ce document par saison (automne, hiver et printemps) seront mises à disposition (uniquement en version numérique et imprimable).

L'identité du territoire

Parmi les autres nouveautés, à noter l’édition d’une carte du pays de Redon mentionnant les 31 communes regroupées dans Redon Agglomération. Cette carte sera déclinée sous la forme d’un grands panneaux avec les principaux centres d’intérêt du secteur. Ils seront installés prochainement devant chaque mairie. « Un moyen d’affirmer l’identité du territoire et des communes membres », selon l’élue.

Le nouveau service de conciergerie pour les cyclotouristes. photo : Cactus

Enfin, le plan touristique de Redon est réédité et sortira début juillet. Obsolète depuis de nombreuses années, le nouveau plan réalisé conjointement avec la Direction du Patrimoine de la mairie proposera un parcours et des idées de visites. En format poche, il devrait être un outil complémentaire pour découvrir la ville.

L’office de tourisme gère trois lieux :

*l’office de tourisme, place de la République. Ouvert tous les jours l’été. 02 99 71 06 04. accueil@tourisme-pays-redon.com

www.tourisme-pays-redon.com

facebook.com/Destination.pays.de.Redon

instagram.com/destinationpaysderedon

*l’antenne de Guémené-Penfao, 5 rue de Beslé. Ouvert de fin avril à fin octobre. 02 40 79 30 83.

*la Maison Mégalithes et Landes, 10 allée des Cerisiers. Ouvert de fin avril à fin octobre, du mardi au dimanche. 02 99 72 36 53.

Conseil avant une balade à Saint-Just : visitez la Maison Mégalithes et Landes. « C’est une bonne introduction avant d’aller sur le site des landes de Cojoux, notamment grâce à l’exposition permanente, explique Véronique Gonzalez. Comptez une vraie bonne journée si vous voulez découvrir le site et ses alentours. Sans parler des nombreuses animations proposées par le CPIE Val de Vilaine et des visites guidées proposées entre autres par notre guide, Emmanuel Lemare. »

Véronique Gonzalez

Partagez cet article :