Mélopée ou une maison neuve à Langon

Vincent Malassis en train de photographier une "maison neuve" et ses habitants. Photo : FX-Ruan

L’exposition de photographies «Mélopée» à Langon mettra en valeur la construction des maisons neuves des années 1970.

Il y a un peu plus d’un an, François-Xavier Ruan, originaire de Langon et directeur artistique du Festival Bordures, rencontre de Vincent Malassis, photographe, plasticien et artiste sonore. Ce dernier a présenté de nombreuses expositions photographiques comme Senteur lavande en 2018 à Montfort-sur-Meu ou encore Véhicule particulier à Paris en 2013. Il compte également de nombreuses performances sonores comme par exemple « Bruit rose », présentée au festival Astropolis L’hiver à Brest.

Sa démarche artistique se base à la fois sur une approche plastique et une approche sociologique.

Vincent Malassis a exposé son travail sur les appartements témoins à Rennes

L’idée de cette exposition originale part du travail que Vincent mène sur les appartements témoins au Centre culturel Colombier à Rennes, Le PHAKT.

Pour cette exposition, il a photographié les habitants d’immeubles construits dans les années 1960 et dans lesquels plusieurs générations se sont relayées. Une histoire qui raconte le départ de ces ouvriers, travaillant dans une usine à Rennes mais originaire de la campagne environnante.

« Quitter l’ancienne maison familiale, c'était une révolution ! ».
François-Xavier Ruan
Directeur artistique du Festival Bordures

François-Xavier Ruan a tout de suite apprécié la relation que Vincent avait sur ce qu’on appelait le «modernisme» et a eu envie de faire la même chose, mais cette fois, dans le milieu rural. François-Xavier : « Je me suis dit qu’à l’époque, il y avait une énorme révolution à quitter l’ancienne maison familiale pour aller vivre dans une maison neuve ».

Dans les années 1970, de nombreuses maisons ont été construites provoquant ainsi un bouleversement social et économique. Cette transition, améliorant le confort des habitants, souvent agriculteurs, a profondément marqué ceux qui l’ont vécu.

C’est ainsi que l’histoire de « Mélopée » a commencé.

Une intimité familiale

Depuis plus d’un an, Vincent et François-Xavier rencontrent des habitants de Langon qui ont vécu cette période. Vincent photographie les maisons, accompagnées de leurs propriétaires ou des enfants qui ont aujourd’hui 40/50 ans et qui ont vécu leur enfance dans ces maisons.

A force de rencontres, d’échanges, le projet évolue. « Ce qui est marrant, c’est que Vincent a commencé par prendre des photos des maisons. Mais, certaines personnes lui ont fait chaud au cœur et il s’est concentré sur elles plutôt que sur la maison en entier », explique François-Xavier.

ancienne poste de Langon
Les photos seront exposées sur la façade de l'ancienne poste de Langon. Photo : FX-Ruan

Par exemple, Vincent a rencontré une femme d’environ 80 ans qui était en train de travailler dans un champ. Au début, elle ne voulait absolument pas être prise en photo. Au bout de quelques minutes d’échange sur le projet, cette femme a été ravie de se prêter au jeu.

Fortement influencé et ému par ces rencontres, Vincent aimerait d’ailleurs raconter certaines histoires.

POUR ALLER + LOIN

Cactus a publié un article sur François-Xavier Ruan et le festival Bordures paru en mai 2017 dans le magazine. A lire en version numérique Rencontre avec François-Xavier Ruan.

POUR ALLER + LOIN

Exemple de réalisation sonore par Vincent Malassis : « Construire une ville« , pièce sonore résultant d’une résidence à l’EHPAD Louise Leroux, Brest en mars 2017. Initié par Passerelle Centre d’art contemporain, ce projet questionne les notions de mémoire individuelle et d’intimité. Lors d’ateliers in situ, les personnes résidentes de l’EHPAD ont dévoilé leurs souvenirs du site des Capucins et leurs perceptions du renouvellement urbain. Ces échanges ont produits un paysage sonore oscillant entre document et musique électroacoustique.

                                       Article rédigé par Honorine Ducloyer (en stage journalisme à Cactus) et Olivier Quarante

Cet article vous a-t-il intéressé ? Si oui, partagez-le.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email