Rachel a pris goût au voyage !

Bégannaise de 26 ans, Rachel a changé d’orientation professionnelle et s’est ouverte au monde. Rien que ça 😉 Elle nous raconte son expérience.

Après deux ans d’études supérieurs dans le domaine commercial, je me suis rendue compte que ce n’était pas fait pour moi. J’ai bifurqué vers le commerce équitable et me suis beaucoup impliquée dans le milieu associatif.

Ensuite, j’ai voulu faire une coupure dans mes études et partir. Une envie d’ailleurs. Je me suis donc renseignée sur Internet et je me suis rendue à la Maison d’Accueil du Pays de Redon (la Mapar) à Redon.

Rachel, tout à droite, au cours de sa mission en Moldavie

J’ai ainsi pu trouver un réel accompagnement et eu l’opportunité de partir une année en volontariat, Service Volontaire Européen (que l’on appelle aujourd’hui : Corps Européen de Solidarité).

Je suis partie un an en Moldavie travailler dans un centre avec des jeunes en situation de handicap.  Ayant adoré et appris énormément grâce à cette expérience, je voulais continuer sur cette lancée. Je suis revenue en sac à dos à travers différents pays en partant de la Moldavie pour revenir en France.

Deux mois après, je suis repartie 10 mois en Service Civique au Maroc pour travailler avec des jeunes en réinsertion professionnelle et en créant divers projets et activités avec les jeunes au sein du quartier. Ces expériences ont été très fortes et pleines de rencontres extraordinaires. J’ai ensuite reprise mes études et suis en train de finaliser le Master en sociologie (Master Médiation, Intervention Sociale et Solidarité), à Toulouse. Reprendre ses études peut paraître difficile mais si l’on a l’envie et la détermination, c’est tout à fait possible.

Nous avons énormément de chances et de possibilités pour partir et à tout niveau, c’est ce que je souhaite promouvoir au maximum.

Rachel

Actuellement en stage au sein du Centre régional information jeunesse Bretagne (CRIJ), je travaille sur le thème de la Mobilité Internationale et notamment autour du site “enroutepourlemonde.org” qui répertorie beaucoup d’infos, possibilités, offres, aides pour partir à l’étranger.

Cliquez sur l’image pour accéder au site

Nous allons d’ailleurs créer un réseau d’échange autour du voyage regroupant les jeunes breton.ne.s pour pouvoir échanger, se rencontrer etc. Je vous invite à jeter un œil sur ce site, à nous suivre sur Facebook et autres réseaux et si vous avez des questions, une équipe vous répond en direct sur le tchat en ligne du crij.bzh.

Le voyage forme la jeunesse et c’est bien vrai !

Rachel

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Tu veux partir à l’étranger (stage, études, jobs, volontariat, sac à dos, …) ? Tu veux t’informer sur les possibilités et aides qui s’ouvrent à toi ?

Alors aime et partage autour de toi cette page ainsi que le site internet pour retrouver toutes les infos !

Un projet de création d’un réseau breton est en train de voir le jour pour rassembler tous les jeunes breton.ne.s qui souhaitent partir et ceux.celles qui sont déjà parti.e.s, se rencontrer, discuter, témoigner, n’attends plus pour aimer cette page et t’inscrire à la newsletter pour suivre l’actu !

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Corps Européen de Solidarité, pour qui ?

“Les jeunes de 18 à 30 ans.

  • II n‘y a pas de prérequis de diplôme mais les organismes peuvent être plus intéressés par certains profils, du fait des compétences ou de l’expérience, notamment pour le volet stage et emploi.
  • Le volontaire doit résider légalement dans un État membre de l’Union européenne ou un des pays partenaires suivants : la Macédoine du Nord et la Turquie, le Liechtenstein, I‘Islande et la Norvège, l’Albanie, la Bosnie et Herzégovine, le Kosovo, le Monténégro, la Serbie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, le Bélarus, la Géorgie, la Moldavie, l’Ukraine, l’Algérie, l’Egypte, Israël, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, la Palestine, la Syrie, la Tunisie, la Fédération de Russie.

Les stages, les emplois, et les projets de solidarité, concernent uniquement les Etats membres de I’UE.

Les projets de solidarité sont lancés, développés et mis en oeuvre par au moins cinq jeunes de 18 à 30 ans souhaitant opérer un changement positif dans leur communauté locale ayant une réelle valeur ajoutée européenne.

Pour plus d’infos et un contact local : sve-redon@mapar.fr / 02.99.72.33.00

elit. Phasellus eleifend libero libero sed Aliquam at