En joëlette avec Malorie

Malorie et ses parents, Danièle et Pascal, de St-Jean-La-Poterie

Malorie a 17 ans et aime courir avec ses parents. Elle à bord d’une poussette ; Danièle et Pascal, ses parents, à pied. Car Malorie est atteinte du syndrome Phelan-McDermid et a développé un autisme sévère. L’association Let’s go Malorie a lancé une cagnotte pour acquérir une joëlette, qui permettra de courir ailleurs que sur des routes.

Pour Danièle, la maman de Malorie, l’action initiée par l’association qu’elle a créée avec son mari Pascal est positive sur toute la ligne.

Nous rencontrons d’autres enfants handicapés et leurs parents, nous sommes actifs pour trouver l’argent qui permettra d’acquérir la joëlette, et quand nous participons à des courses, localement ou sur Rennes récemment, le public applaudit sur notre passage !

Les Marronnaises à Redon, Rando des Jonquilles à St-Jean, bientôt le Run and Bike à St-Perreux (7 décembre, dans le cadre du Téléthon)… L’équipe de Let’s go Malorie participe régulièrement à des courses avec Malorie.

C’est en 2018 que les parents de Malorie créent l’association Let’s go Malorie. “Depuis que Malorie a 9 ans, elle est avec moi les après-midis, après avoir passé la matinée à l’IME La Clarté, explique Danièle. Avoir une poussette spéciale pour personne handicapée allait me permettre de sortir avec elle toute seule et faire davantage d’activités. Malorie aime beaucoup être à l’extérieur de la maison.

Nous avions donc le projet d’acheter une poussette . Mais, cela coûte 3700 euros. Nous avons donc eu l’idée de créer l’association pour trouver les fonds nécessaires.”

Grâce au Cross solidaire organisé par le collège du Cleu, à Redon, l’association a pu récolter 3000 euros !

La poussette a été formidable aussi car elle a permis à Danièle et son mari Pascal de courir ensemble avec Malorie.

Avant, nous devions courir chacun notre tour car on ne pouvait pas amener Malorie avec nous.”

Progressivement, un petit groupe d’amis s’est constitué autour de Danièle et Pascal. C’est une réelle émulation.

L’idée de la joëlette a alors émergé.

Grâce à l’achat de cette joëlette, nous pourrions étendre nos projets, proposer des sorties différentes : trail, course ou rando à plusieurs. En effet, le principe de la joëlette est de pouvoir passer partout : bois, forêt, montagne…

Problème : le matériel coûte encore 4000 euros. D’où le lancement d’une cagnotte sur Internet.

Vous pouvez y contribuer bien sûr. Elle est active jusque mi-décembre.

Cliquez sur le lien pour accéder à la page de la cagnotte :

Danièle et Pascal ont décidé dans le même temps de mutualiser le matériel déjà acquis pour Malorie et d’autres équipements, en les mettant à la disposition d’autres familles d’enfants handicapés.

Actuellement, une poussette, un fauteuil roulant, un tricycle (en cours de restauration dans l’atelier de l’association de St-Nicolas Un vélo pour l’Afrique) peuvent être empruntés. Et demain, espérons-le, la joëlette.

On espère vraiment pouvoir permettre à des familles d’emprunter cette joëlette et de pouvoir se déplacer plus facilement, de pouvoir vivre leurs rêves sans l’obstacle du handicap !!!“, souligne Danièle.

Jamais à court d’idées, Danièle s’est lancée dans la fabrication d’objets originaux et sur la base de matériaux recyclés, qu’elle met ensuite en vente pour le bénéfice de l’association.

Exemples d’objets conçus par Danièle

Dates à retenir : 17 novembre à Sainte-Marie (marché des créateurs), 23 et 24 novembre à St-Jean et le 15 décembre à Rieux.