Photos intranquilles pour festival innovant

Le photographe Philippe Caharel, dont Cactus vous a déjà présenté quelques travaux, propose une exposition étonnante, intitulée « La trame incertaine des choses ». Etoffée pour le festival « Le Val des impromptus », qui sera proposé les 3, 4 et 5 mai par les habitants de la rue du Val à Redon (en lien avec les associations La Rotonde et le Val’heureux), c’est une véritable invitation à un voyage sans détour au pays de l’incertitude.

Texte de l’auteur Stéphane Padovani inspiré par l’exposition de Philippe Caharel

Crédit photo : Philippe Caharel

L’empire de la contemplation s’exerce, dans tes photos, à travers elles, « à tire d’elles », sans brutalité ni injonctions à regarder. Ni dominant ni dominé face à l’image, à l’énigme du réel ainsi capté, saisi, figuré, le visiteur se pose comme une abeille sur ces chauds noir et blanc, pansé dans la pénombre d’un cabinet de curiosité, mais surtout happé par la beauté fugace, puis persistante, d’un chemin de flaques, d’un profil à la dérobée, d’un couple à la rêverie hachurée, d’une branche tracée sous la signature du ciel, d’un halo irisé dans le maillage des ombres. Cette trame, effectivement incertaine, ne peut être tissée, racontée de façon linéaire, sans laisser large place à l’imaginaire, sans interrogations, sans nous renvoyer à la fragilité de nos existences. De ces photos émane une émotion, un chant très doux et très ancien, mais aussi des vibrations qui nous atteignent au présent, nous appellent à voir encore en ce monde une présence vivante, un coeur contrasté, un bien commun, une beauté à préserver…

Festival "Le Val des impromptus"

Crédit photo : Philippe Caharel

« Le Val des impromptus » : ça sonne comme un titre de film… Un festival autour de l’idée de l’intranquillité, que les habitants de la rue du Val, à Redon, fabriquent en ce moment. Une histoire qu’ils inventent en lien avec l’association Redonnaise La Rotonde (organisatrice de « Les arts en mai » ou en février dernier « Jours de clowns ») et le Val’heureux. Un rendez-vous dans la rue, les jardins et chez l’habitant les 3, 4 et 5 mai.

Et concrétement, qu'est-ce qui est proposé au public ?

Crédit photo : Philippe Caharel

On vous donne rendez-vous d’abord pour des ateliers ouverts à tous (écriture avec Clarence Boulay, chanson avec Cédric Levaire, radio avec Plum’fm, affiches avec Sandwich éditions…). Vous pourrez aussi écrire des cartes postales que vous allez pouvoir vous adresser entre voisins avec le concours de l’Agence des Facteurs Humains créée par Vincent Berthelot.

Puis, les 3, 4 et 5 mai, place aux concerts, improvisations, de la danse, des mots dits et écrits sur les murs, des dessinateurs… pendant les trois jours. Et des randonnées, des chorégraphies. De la photo aussi avec la présentation d’une série de Philippe Caharel, dans la grange du 90 rue du Val, dont quelques extraits vous sont présentés sur cette page.

Programme complet et détaillé à retrouver sur la page Facebook : lassolarotonderedon. Et éventuellement, pour encore plus d’infos, le 06 26 22 75 82.

Cet article vous a plu ? Partagez-le ! 

A retrouver dans le numéro de mars-avril 2024

Partagez cet article :