Sur les pas de Belphégor

Il y a des moments dans la vie de journaliste où les commentaires sont vains. Le jour où votre chemin croise celui de Belphégor, mi-personnage, mi-créature, fantasmé autant que craint, vous l’observez, le suivez et partagez ce moment… Quelques éclairages avant de voir le témoignage de ce qui est désormais une réalité : Belphégor est de retour (à moins qu’il ne soit jamais parti de Redon).

-Belphégor n’aime pas la foule. C’est peu dire car la foule lui est hostile. Certains font des appels à la chasse au fantôme.

Cliquez sur l’image pour en savoir +

-Belphégor ne parle pas. Spectateurs amateurs de confidences, passez votre chemin.

-Aussi longtemps que notre équipe de reporters a pu le suivre, Belphégor avait un but, un seul : atteindre la tour gothique (dernières images de la vidéo ci-dessous). Pourquoi ? Cela aurait à voir avec le sarcophage égyptien rendu par le Musée du Louvre à la ville. (Plus d’infos sur l’histoire)

Pour en savoir plus, profitez des journées du patrimoine pour entrer dans la tour. Seul le rez-de-chaussée sera accessible, mais peut-être trouverez-vous trace de son passage. De notre côté, clause de confidentialité oblige, nous ne pouvons en dire plus…
• Visite libre du rez-de-chaussée.Samedi 21 septembre de 14h à 18h + Dimanche 22 septembre de 11h à 18h

-Nous sommes bien conscients de notre chance. Les rues n’étaient pas obscures ; nous n’étions pas dans le souterrain de Saint-Sauveur (où bien des choses se sont passées… et peuvent encore se dérouler !)

A ce propos, si trembler ne vous fait pas peur : profitez des visites commentées du souterrain (par des membres de l’APPHR) samedi 21 et dimanche 22 septembre de 14h à 18h. Attention ! 18 personnes maximum par visite.