Ernesse, illustrateur pour Cinéfilous

Ernesse, illustrateur pour Cinéfilous

festival-cinefilous-2016

Ernesse est illustrateur. On lui doit l’affiche de Cinéfilous. Rencontre.

Je dois t’appeler Simon… ou Ernesse ?

Ernesse, c’est un pseudonyme que j’ai inventé pour signer mes travaux d’illustrateur. C’était le nom d’un ancien voisin qui se prénommait Ernest, mais quand sa femme l’appelait, j’entendais Ernesse parce qu’elle mangeait le « t » à la fin… En vrai, je m’appelle Simon Roginski.

Comment on arrive à imaginer un dessin comme ça, avec une coque de noix dans laquelle naviguent un merle, un renard, un chat, un hérisson et un ours qui rame ?

Ce dessin, c’est la suite d’un premier dessin que j’ai imaginé l’année dernière pour Ciné filous. L’équipe du cinéma qui organise ce festival m’a demandé d’essayer de raconter une histoire à travers ce dessin. Elle connaissait aussi mon style. Je n’aime pas juste dessiner un bel animal, je préfère le mettre dans une situation.

Tu peux nous décrire ton dessin ?

On retrouve les mêmes animaux que pour l’édition 2015. Ils étaient sur une feuille (parce que le festival se déroule à l’automne), comme sur un tapis volant, au milieu des nuages. Cette année, ils sont sur l’eau, dans une coque de noix, au milieu des nénuphars. C’est comme un voyage fantastique… et une invitation au voyage puisqu’ils montrent une chose vers laquelle ils se dirigent !

Tu dessines souvent des animaux…

Oui, j’aime bien. J’en ai publié dans la revue Wakou. Je préfère dessiner des arbres et des animaux que des immeubles et des voitures. J’essaie d’y mettre une touche de fantastique et d’humour (comme dans les dessins que je publie dans le journal Les Infos).

p1030062

 

Simon, alias Ernesse, est illustrateur depuis deux ans après avoir suivi des études d’arts appliqués à Rennes (« parfait pour apprendre les bases de l’illustration »). Il vit à Allaire.Il a dessiné trois couvertures de romans sur le Moyen-Age, dans la série Chat noir chez Gallimard Jeunesse.

Et il vient d’illustrer deux livres de la littérature anglaise, dans un format condensé de 30 pages (Les chiens de Baskerville, de Conan Doyle ; Le fantôme des Canterville, d’Oscar Wilde), chez Larousse, collection Harrap’s

Retrouvez Ernesse sur son site : ernesse.ultra-book.com