Déambuler dans la rue et danser

Brigitte et Denis composent la compagnie de danse Pied en sol. Une compagnie immergée dans la rue (ils en ont fait leur terrain de jeu unique voilà plus de 20 ans) mais aussi dans les maisons de retraite et les collèges. Laissez-vous surpendre.

Photo Laureline Renno
Photo Laureline Renno

Etre dans le mouvement, dans le flux de la rue. Déambuler. S’immiscer dans l’environnement des gens qui passent, promènent leur chien. Surprendre et danser. Un grain de sable dans une mécanique du quotidien bien huilée. Ou juste un grain de sel. Et, enfin, laisser ceux qui promènent leur chien (et les autres) s’immiscer dans un univers. Celui des Lulu par exemple. Lucienne et Lucien, « un vieux couple », « deux élégants inséparables qui s’accompagnent l’autre l’un dans l’automne de leur relation » et dont l’on va feuilleter l’album (chorégraphique) de leur vie.

Lucienne et Lucien sont Brigitte et Denis. Et Le cri des Lulu, la dernière création de Pied en sol, la compagnie qu’ils ont créée en 1994. Avec pour Redon comme base arrière, et la rue comme terrain de jeu. Le Pays de Redon ? « Une chance », disent-ils en choeur. Ce qui ne les empêche pas de se produire un peu partout, comme au Japon cet été pour une création précédente : Spring, coproduit par le Canal en 2013. La rue ? Un choix artistique décliné depuis 1998.

« Faut aimer… danser sous 40°C, sur un sol dur, faire face aux nombreux imprévus, au départ de spectateurs… Ces difficultés, nous en avons fait nos alliées. » Le rapport avec le public est bien sûr différent que dans une salle. Intégrer cet environnement si précaire dans la phase de création et durant le spectacle est une autre source de stimulation. « On doit toujours être en condition pour jouer, se tenir prêt même si quand on part pour le lieu du spectacle, il tombe des trombes d’eau… La contrainte psychologique est forte. »

En immersion, Brigitte et Denis le sont également à travers des résidences d’artistes. A Pipriac (au foyer des Glycines et au collège, ce mois-ci et depuis dix mois) et à Redon (dans le quartier de Bellevue, pendant presque deux ans, jusqu’en mai 2017).

Photo Laureline Renno
Photo Laureline Renno

A noter

La compagnie Pied en sol se produira en juin :

le 4 à 16h , spectacle Rue Taquin, dans le quartier de Bellevue, Redon.

le 5 à 17h, Cabaret Dada, Etang de Forges la Forêt (35)

le 11 à 18h30, Le Cri des Lulu (création 2016), au Festival Désarticulés, Parc des Glycines, Balazé (35)

le 18 à 19h, Rue Taquin, lors de la Fête de la musique, Pipriac.

www.piedensol.com/ Retrouvez Pied en Sol sur Facebook.