Le gâchis ne passera pas !

Comme Jacques, vous voulez être un « bon citoyen », soucieux de l’environnement, non ? Mais, parfois, suivre les bons préceptes de la religion écologiste nous fait rire jaune… comme les sacs.

 

Je sais que ce n’est pas forcément facile, mais je m’efforce d’être un bon citoyen. Je veux sauver la planète en protégeant l’environnement et en préservant les ressources naturelles.

Donc, comme pour beaucoup, ici-bas, le tri est ma nouvelle religion. Trieur, je t’en supplie, délivre-nous de tous les déchets du monde. On trie à Sainte-Marie, on trie à Saint-Jean, on trie à Saint-Vincent, Saint-Jacut, Saint-Perreux, Saint-Just, Saint-Ganton. Trieurs de tout le Pays, unissons-nous. Vive le pope Hulot ! Halte au gaspi ! Le gâchis ne passera pas !

Pierre Le Den

Toute croyance a ses dictons, la nôtre n’y échappe pas. A Allaire, trie tes bières, à Redon trie tes cartons, à Rieux trie ce que tu peux, à Pipriac recycle tes sacs et à Guémené trie comme il faut…

 

J’en suis…

Chaque religion a ses chapelles. Nous avons nos intégristes. Leur regard inquisiteur surveille l’infidèle tenté par un dépôt sauvage. Ils sont de farouches partisans de la tri thérapie (verre, papier, plastique) pour tous les mécréants Le moment venu, ces défenseurs de la foi font disperser leurs cendres sur un champ de quinoa. Rien ne se perd, tout se recycle.

Il y a aussi les croyants non-pratiquants. Le tri, c’est bien, mais comme ils n’ont pas de temps à perdre, ils trouvent que les containers à verre et à papier sont trop loin et que la réserve de sacs jaunes est épuisée, alors le tri passe à la trappe. Et puis, il y a les apostats ! Ceux qui remettent en question une partie du dogme. J’en suis.

Cependant, j’ai un composteur pour mes déchets verts. Je dépose régulièrement, très régulièrement, les litrons, les mignonnettes, les canettes dans le bac réservé à cet effet. Le papier avec le papier ira rejoindre un autre container. Pour le carton, je les dépose non pas avec, mais à côté des sacs jaunes.

 

Ah les sacs jaunes ! Je hais les sacs jaunes ! Rien que la couleur ! Chacun le sait, je ne supporte pas le jaune… Surtout s’il est canari. C’est bien simple, je ne sais jamais trop quoi mettre dans ces satanés sacs jaunes. J’ai beau avoir collé sur la porte de mon frigo la liste des produits qui y sont destinés, je n’arrive jamais à m’en souvenir. Les pots de yaourt, qu’en fait-on ? Est-il préférable de les laver ou pas ? Et les emballages de viande ? Et les capsules de café ? Ils y vont ou ils y vont pas, Yvon ?

 

Une petite touche personnelle

Et puis les sacs jaunes permettent aux habitants de créer ce que l’on appelle dans le domaine de l’art, des performances. Dans mon quartier, la performance consiste à les accumuler progressivement tout au long de la semaine. On sait si l’œuvre va être digne de ce nom dès lors que les premiers sacs sont déposés quelques minutes après le passage de la benne. A partir de ce moment, on pressent qu’on va connaître un grand moment artistique qui va faire la fierté de notre quartier auprès des nombreux touristes et promeneurs. Le tas grandit à proximité des containers, il s’étale progressivement comme un ectoplasme. Parfois un chat y apporte une touche personnelle en éventrant un, voire plusieurs sacs. Un coup de vent et hop !, plastiques, boîtes de conserve, emballages se répandent sur la chaussée, roulent dans le caniveau.

Tiens Madame Dupont a encore mangé des raviolis cette semaine et Monsieur Durand, sans doute à cause de son cholestérol, a changé de marque d’eau minérale. Alors avec les voisins, on s’amuse à prendre des photos et à donner des notes. La semaine dernière, ce n’était pas terrible, les premiers sacs n’ont été déposés qu’une demi-journée après le passage de la benne. Il faut reconnaître aussi que les conditions météo n’ont pas été favorables. Les coups de vent se sont fait rares. Mais ne désespérons pas, il paraît que l’été va être caniculaire, alors peut-être pourrons-nous bénéficier d’une création en odorama ?

Jacques Quinton

Dessin : Pierre Le Den

 

Quelques infos pour bien trierhttp://redon-agglomeration.bzh/Vivre-et-habiter/Gestion-des-dechets/Trier-les-dechets

Texte paru dans le Numéro 21 de cactus-Pays de Redon :